Assurances high tech

février 1, 2018
de Laurent Gaspard
Commentaires fermés sur High tech et assurances : Quand il est possible de s’assurer de A à Z sur internet pour un camping car

High tech et assurances : Quand il est possible de s’assurer de A à Z sur internet pour un camping car

L’assurance temporaire camping car est un produit très demandé car ces véhicules sont rarement utilisés à l’année. Il se peut également qu’un loueur ou emprunteur de camping car auprès d’un particulier préfère souscrire une assurance temporaire, le temps qu’il l’utilise. Cependant, dans ce cas, l’assurance du loueur doit déjà prévoir une extension de garantie pour le prêt.

Le coût d’une assurance temporaire camping car

Dans tous les cas, une assurance temporaire coûte toujours plus cher qu’une assurance classique. Cependant, la facture qu’on paie sur une dizaine de jours est moins importante qu’une facture qu’on paie à l’année.

Il est en effet possible d’assurer un camping car de façon temporaire à partir de 1 à 90 jours. De nombreux comparateurs d’assurance sur Internet vous permettront de trouver le meilleur rapport qualité-prix et il est sûr que la quasi-totalité d’entre eux vous permettront une souscription rapide et en ligne.

Vous pouvez en effet, comme pour une voiture, assurer votre camping car sur Internet, à partir du moment où vous possédez les documents nécessaires : permis de conduire et carte grise, et où vous satisfaites aux conditions de souscription. (Source)

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours vous rapprocher d’un conseiller téléphonique qui vous présentera une offre personnalisée.

Il est également nécessaire de préciser que l’assurance temporaire camping car offre une assurance au tiers qui couvre votre responsabilité civile vis-à-vis des tiers, qui est obligatoire dès lors que votre camping car sort du garage, même s’il est dételé dans un terrain.

Vous pouvez souscrire des options complémentaires, mais il va de soi que leur coût viendra s’ajouter à la facture initiale. Vous pouvez notamment souscrire l’assistance au dépannage, l’assurance du contenu du camping car (qui doit être déclaré au préalable auprès de l’assureur), ou une protection contre le vol ou l’incendie. Cependant, l’assurance tous risques n’est pas offerte en matière d’assurance temporaire.

Les conditions de souscription tenant au conducteur

Il y a d’abord les conditions qui sont communes à tous les souscripteurs d’assurance temporaire : l’âge, entre 23 et 75 ans, être titulaire de son permis de conduire depuis plus de 2 ans, être soi-même le conducteur du camping car pendant la durée du contrat.

Il peut y avoir des aménagements selon les assureurs, il y en a par exemple qui demandent une durée de permis plus longue avant la souscription, et d’autres qui permettent de désigner plus d’un conducteur habituel dans le contrat.

Les conditions de souscription tenant au camping car

En règle générale, les assureurs offrent le bénéfice d’une assurance temporaire camping car aux véhicules type VASP (Véhicule Automobile Spécialisé) ou VTSU (Véhicule Transformé Sorti d’Usine) et de carrosserie caravane.

Le camping car doit être immatriculé en France ou dans un pays couvert par la carte verte, et avoir une carte grise qui ne soit pas barrée depuis plus de 3 mois, sauf si une facture prouve que l’achat a eu lieu il y a moins de 1 mois. Certains assureurs peuvent aussi conditionner leur accord à la valeur à l’Argus du camping car.

octobre 26, 2017
de Laurent Gaspard
Commentaires fermés sur Nouvelle génération d’assurance : l’assurance temporaire auto

Nouvelle génération d’assurance : l’assurance temporaire auto

Souscrire une assurance d’une durée de 1 à 90 jours, c’est une possibilité offerte uniquement par l’assurance temporaire auto. Cette formule est une nouveauté qui gagne peu à peu une certaine popularité auprès des automobilistes modernes, par son caractère économique et la facilité avec laquelle on peut la souscrire. Que cache l’assurance provisoire pour auto ?

Pourquoi une assurance temporaire auto ?

De manière générale, il s’agit d’une assurance pour automobile qui répond à des besoins bien spécifiques. D’une durée extra courte, de 1 à 90 jours (45 jours pour certains établissements), l’assurance temporaire auto a été créée pour des situations tout aussi temporaires, sachant que l’assurance traditionnelle serait peu convenable en l’occurrence. Les principaux cas où une assurance provisoire est idoine sont :

  • Les voyages en terre étrangère, généralement quand l’assurance classique sous laquelle le véhicule est couvert ne marche pas dans le pays de destination
  • Les importations ou les exportations de véhicules, passage en transit
  • L’achat ou la vente de voitures sur internet
  • Emprunt de véhicule pour un déménagement
  • Récupération de voiture non assurée de la fourrière ou suite à une immobilisation

Mais toute autre situation de courte durée peut amener à conclure un contrat d’assurance temporaire. D’ailleurs, cette formule de couverture provisoire est appropriée pour tous les propriétaires qui sont rarement ou occasionnellement au volant de leurs voitures. Le principe en souscrivant une telle assurance est : de ne consommer que ce que l’on a dépensé en matière de couverture auto. Site web source

Comment souscrire une assurance temporaire auto ?

L’acquisition d’une assurance temporaire pour automobile se fait en un minimum de temps, grâce à deux principales technologies :

  • L’appel téléphonique qui met le souscripteur directement en contact avec un expert de l’assurance, celui à même de l’orienter vers le meilleur choix en matière de couverture automobile temporaire. Cette méthode est idoine pour les cas vraiment urgents comme la mise en fourrière ou encore le passage d’une voiture importée en transit…
  • La souscription web qui se fait sur le site d’un courtier d’assurance temporaire en ligne ou directement sur un site comparateur. Cette solution est adaptée aux personnes qui font leur souscription de l’étranger.

Conditions de l’assurance temporaire auto.

Si tant est que le souscripteur dispose des documents exigés pour l’adhésion au contrat temporaire, à savoir un permis de plus de 2 ans (voir 3 ans pour quelques assureurs) et la carte grise du véhicule, il devra aussi être âgé de 21 ou 23 ans révolus selon l’établissement. En d’autres termes, il devra prouver être capable d’éviter au maximum tout risque de dommages. Certains fournisseurs d’assurance auto temporaire exigent même de leurs clients une déclaration sur l’honneur de l’absence de tout antécédent pouvant compromettre ce profil : un malus lors d’un précédent contrat, une résiliation d’assurance, la suspension du permis de conduire suite à une infraction au Code de la route, etc. Après, à chaque assureur de déterminer d’autres règles dans la mise en œuvre du contrat, particulièrement concernant les franchises, la clause de conduite exclusive…